Posted on

Le tahtib : un art martial égyptien en expansion

Le tahtib, d'origine égyptienne, est encore appelé bâton de combat. Il est souvent pratiqué en tant que jeu lors des festivités en Egypte. Mais aujourd'hui le tahtib se veut une pratique guerrière populaire aux yeux du monde artistique. Pour ce faire, ses adeptes cherchent à le transformer en une discipline olympique. Alors découvrez ce que c'est que le tahtib.

Le tahtib : de quel art s'agit-il ?

Le tahtib est en réalité une pratique ancestrale guerrière où des hommes en galabeya qui manient des bâtons de combat et accompagnés d'un groupe folklorique. En tant que jeu traditionnel, le tahtib connaît une évolution aujourd'hui. Il est classé depuis 2016 au patrimoine culturel mondial de l'Unesco.

Pour jouer au tahtib, vous devez être vertu en noir avec une ceinture rouge à trois pans. Cet habillement de combat rappelle l'allure des guerriers Égyptiens antiques. De même, il faut souligner que la version moderne du tahtib concerne également les femmes.

Pourquoi l'art du Tahtib est-il en expansion ?

L'art martial du Tahtib, contrairement aux autres arts martiaux traditionnels, s'invite dans une ambiance festive entre le public, les percussionnistes et les souffleurs de mizmar. L'art martial du Tahtib met en scène le public qui joue deux différents rôles. Il s'agit en premier de rythmer avec des frappes de mains afin d'arrêter les joutes en cas de mauvais esprit ou d'agressivité entre leurs joueurs.

Ensuite, chaque joueur effectue des assauts d'une minute environ après avoir procédé au rituel de mise en phase avec notamment le salut, la toise, des pas d'ancrage, etc. Par ailleurs, il est plus facile d'apprendre aujourd'hui l'art martial du Tahtib, car cet art a été promu. Et ce grâce aux travaux réalisés par l'éminent professeur égyptien d'État d'arts martiaux, BOULAD Adel Paul. Rappelons enfin que c'est grâce à ce dernier que l'art martial du Tahtib fut popularisé.